Tout est dit…

«L’avenir, il ne suffit pas de le prévoir, mais de le rendre possible»

Saint-Exupéry

«Toi qui chemines, il n’y a pas de chemin, le chemin se fait en marchant »

Antonio Machado

«Deviens ce que tu es»

Nietzsche

«L’avenir ne se prévoit pas il se prépare»

Maurice Blondel

«Rien ne vaut la recherche lorsque l’on veut trouver quelque chose»

JRR Tolkien

Le cabinet

Le cabinet ALIOS à Lyon a été créé il y a 6 ans par des  psychologues spécialistes  du bilan et du conseil en orientation

        Actuellement il est dirigé par :

Jean-François MERY, psychologue, inscrit au registre ADELI N°: 699315503

Titulaire du diplôme d’Etat de conseiller d’orientation psychologue(1991), Psychologue de l’Education Nationale EDO depuis 1993 

Titulaire du DIU Adolescent difficile 

Membre des réseaux Dys sur 10 et ECL’AUR

Membre des jury d’admission de l’INSA LYON et des IFSI du Rhône 

Contact

CABINET ALIOS

 

  • Jardin des entreprises –  Batiment E- 1er étage – 213 Rue de Gerland – 69007 LYON

 

  • Proximité Avenue Tony Garnier, Périphérique L.Bonnevay, Métro Stade de Gerland

 

  • Tél : 04 72 72 04 91

Test QI

A QUOI SERT Un bilan psychométrique ou TEST DE QI ?

 

L’intelligence est une entité globale. Elle nécessite donc d’être mesurée selon le plus grand nombre d’angles différents.

Idéalement, un enfant en bonne santé psychique, dont le développement de la personnalité est harmonieux, obtient des résultats homogènes. Cela veut dire que ses résultats s’écartent peu les uns par rapports aux autres.

Le Q.I. situe et compare l’enfant à la moyenne des autres enfants de son âge, qui est égale à cent. 50% de la population a entre 90 et 110 de Q.I., 25% a plus de 110 et 25% a moins de 90. Concrètement, cela veut dire qu’un enfant qui obtient 100 est dans la moyenne.

 

Un Q.I. sans explication ne vaut rien

Un simple chiffre donné sans explication n’a aucun sens et présente les mêmes dangers qu’un faux  diagnostic.

Les psychologues du cabinet ALIOS à Lyon proposent une restitution et une analyse  écrite complète du bilan psychométrique à la famille. Le compte rendu se fera en tenant compte des objectifs du bilan.

 

Au delà de certains seuils, la dysharmonie constatée peut révéler différents profils :

– une ingérence des processus affectifs dans les processus cognitifs, par exemple des angoisses qui empêchent l’enfant d’utiliser ses capacités intellectuelles, le mettant en échec.

– les effets nocifs d’une immaturité ancienne: l’enfant resté immature inhibe, détériore ses potentiels au lieu de les développer, alors même qu’il possédait les ressources nécessaires.

– Certaines pathologies comme les dyslexies ou les dyspraxies.

 

Qu’est-ce qu’un test d’évaluation du quotient intellectuel ?

Les tests d’évaluation du quotient intellectuel sont utilisés de manière générale pour réfléchir sur les aspects dynamiques d’un enfant, en vue d’adopter la meilleure stratégie d’aide, d’orientation.

Le « Q.I » sert aussi à différencier l’origine des troubles scolaires ou du comportement et à évaluer l’incidence de l’anxiété.

Le test le plus utilisé aujourd’hui pour être parmi les meilleurs du point de vue de sa fiabilité, de sa sensibilité et de sa validité est le WISC-V.

Il est utilisable entre six et dix-sept ans. Son interprétation approfondie permet de comprendre à un moment précis la dynamique intellectuelle d’un enfant : ses points forts et ses points faibles, les logiques intellectuelles qui le mettent ou non en échec.

Le test montre si l’attention, l’anxiété ou l’affectivité interviennent dans ses difficultés.

Les  évaluations psychométriques ou « QI » sont demandés par les commissions scolaires notamment au niveau primaire et au collège, en vue d’envisager une orientation ou une aide spécifique. Dans le champ du handicap, pour toute première demande auprès de la MDPH, un test psychométrique est demandé pour la constitution du dossier de l’enfant.

Parents, enseignants, pédiatres et pédopsychiatres, orthophonistes et psychomotriciens peuvent demander aux psychologues du cabinet ALIOS  un test de quotient intellectuel pour mieux comprendre un enfant, adapter sa scolarité, conseiller une aide.

Enfin, il ne pas confondre enfant précoce et surdoué.

 

Qu’est-ce qu’un enfant surdoué ?

Son Q.I. est supérieur à 145.

Il est en avance par rapport aux autres dans les acquisitions scolaires car il sait souvent lire avant d’être scolarisé. Il saute des classes sans difficulté d’adaptation, sans y être poussé. Intérêt, curiosité spontanée, connaissances très étendues, grande rapidité de compréhension, richesse de vocabulaire, excellente mémoire, caractérisent ce très grand lecteur. L’enfant surdoué est aussi plus attiré par des relations avec les enfants plus âgés et les adultes.

 

Qu’est-ce qu’un enfant précoce ?

Son Q.I. est souvent égal à 130

Ces enfants sont pétillants d’intérêt et ont toujours été en avance au cours de leur développement, notamment psychomoteur et langagier. Ils ont souvent une tendance à l’hyperactivité et sont perpétuellement en éveil et en questionnement. Il est souvent question de leur faire sauter une classe. Ils savent lire et, de ce fait, sont souvent candidats au passage anticipé en cours préparatoire. Un problème peut se poser quand les différentes lignes de développement ne sont pas homogènes et que la précocité concerne un secteur au dépend d’autres restés immatures.

 

Précoce, surdoués, talentueux ?

Le haut potentiel peut s’exprimer à travers des formes d’intelligence différentes et intègre d’autres dimensions que l’intelligence. Beaucoup d’enfants précoces vont bien mais pas tous et on peut constater :

–          des troubles du comportement

–          des problèmes relationnels

–         des difficultés scolaires (les troubles d’apprentissages concernent 50 % des enfants précoce)

Ces enfants souffrent de décalages et faut les aider à les surmonter : décalage vis-à-vis de sa famille, des autres enfants, décalage dans ses compétences… Il est important également de les aider à surmonter leurs angoisses pour « amortir » leur agressivité et limiter la dépression de l’enfant précoce.

 

Les psychologues du cabinet ALIOS à Lyon ont acquis une pratique professionnelle auprès de publics scolaires ce qui garantit leur compétence dans cette évaluation psychométrique. Leurs connaissances des différentes commissions scolaires font que les comptes rendu sont bien adaptés à leurs exigences.

Par ailleurs ils suivent régulièrement des actions de formation afin d’actualiser leurs connaissances et leurs pratiques dans ce domaine.